Augmentation mammaire

La chirurgie esthétique d’augmentation : limitée arbitrairement chez des femmes sans risque de cancer du sein (ACR1 ou 2) de moins de 35 ans, sans antécédents personnel ou familial de cancer du sein, et après bilan radiologique mammaire négatif (mammographie et échographie).

A savoir : plus la quantité de graisse injectée sera importante, moins la « prise de greffe » sera importante ;  c’est au chirurgien esthétique, avec son expérience, de juger sur la quantité injectée. En règle générale, il évitera de dépasser 200-250 cc de graisse par sein pour une bonne prise de greffe.

A savoir : les cellules graisseuses réinjectées dans les seins sont vivantes et poursuivent leur activité. Elles ont une mémoire génétique : ainsi, en cas de prise de poids générale de la patiente, les seins augmenteront en volume. Inversement, en cas de perte de poids général de la patiente, on pourra observer une légère perte volumétrique des seins.