Bionomie Center +32 2 354 70 24
analyse microflore intestinale Bionomie center

Analyse de la microflore intestinale

La fonction de la microflore intestinale

La fonction essentielle de l’intestin est d’assurer la digestion et l’absorption des éléments nutritifs. De plus, l’intestin constitue le compartiment le plus important du système immunitaire du corps humain dans lequel sont concentrés plus de 70% des lymphocytes.

La muqueuse intestinale forme une barrière de protection contre les germes pathogènes. Le rôle de la flore microbienne intestinale revêt ici une importance capitale. Le tractus gastro-intestinal abrite quelques 1000 espèces de bactéries qui colonisent l’intestin humain. Le nombre des bactéries intestinales est même dix fois plus élevé que celui des cellules de l’organisme humain, ce qui correspond à un poids total d’environ 1,5 à 2 kg. Les études scientifiques toujours plus nombreuses attestent l’importance de ces bactéries pour le maintien de la santé.

Une flore intestinale saine

Les fonctions essentielles d’une flore intestinale saine sont :

– Barrière de défense contre la colonisation et la prolifération d’agents pathogènes
– Synthèse de la vitamine K et des constituants essentiels de la vitamine
– Production des acides gras à chaîne courte (acétate, propionate et butyrate) par fermentation des glucides favorisant ainsi l’augmentation de la motilité de la muqueuse intestinale, l’amélioration de l’intégrité des “jonctions serrées “ (tight junctions) et du métabolisme énergétique de la muqueuse intestinale, facilitation de la différenciation des cellules épithéliales et par conséquent réduction du risque de cancer du côlon
– Modulation de la fonction immunitaire intestinale.

Une microflore perturbée

Une microflore intestinale perturbée peut conduire à un relâchement de la fonction de barrière et à un affaiblissement de notre immunité, entraînant une augmentation du risque d’infection. Une autre conséquence possible est l’augmentation de la perméabilité de la muqueuse entraînant à son tour des intolérances alimentaires et de surcroît une dégradation de la muqueuse intestinale.

Les causes pouvant entraîner une “dysbiose” ou déséquilibre de la microflore intestinale qui sont multiples. De nombreuses études scientifiques récentes ont prouvé qu’une dysbiose pouvait être détectée entre autres dans des maladies et affections très diverses (cfr point 1 à 9 à la fin de l’article).

Lisez aussi la page Comment améliorer l’équilibre du microbiote intestinal

Cela inclut :

Maladies inflammatoires de l’intestin (rectocolite ulcérohémorragique, maladie de Crohn)
Syndrome du côlon irritable
Cancer du côlon
Diabète de type II
Syndrome métabolique
Résistance à l’insuline
Obésité
Maladie cœliaque
Allergies
Infections intestinales
Polyarthrite rhumatoïde
Stress ou dépression
Alimentation déséquilibrée
Prise de médicaments (p.ex. antibiotiques, laxatifs, corticostéroïdes)

(source brochure Floriscan)

A propos des analyses FlorInScan

FlorInScan est constitué par une batterie d’analyses bactériologiques quantitatives de la fl ore fécale aérobie et anaérobie (analyse de la microflore) et d’autres marqueurs importants tels que :

Examen mycologique des selles / Identification des levures et moisissures dans les selles

Analyse des paramètres digestifs (par détermination des résidus alimentaires et de l’élastase-1-pancréatique)

Détection d’hémoglobine fécale par procédé immunologique hautement spécifique et sensible

Détermination du pH FlorInScan Plus analyse en plus :

Les marqueurs de la perméabilité de la muqueuse intestinale et les marqueurs inflammatoires (calprotectine, alpha-1-antitrypsine)

Les marqueurs immunologiques permettant d’évaluer la réactivité du système immunitaire muqueux (IgAsécrétoire)

L’ensemble des résultats obtenus permet d’identifier et de comprendre les causes des troubles et de définir un traitement approprié voire de prendre des mesures thérapeutiques nutritionnelles. FlorinScan permet d’optimiser l’effet d’un traitement probiotique, comme celui utilisé entre autres pour le côlon irritable10-12.

Une analyse FlorInScan est indiquée dans les cas suivants :

Maladies et troubles gastro-intestinaux

Allergies et intolérances alimentaires

Infections récidivantes

Diabète de type II

Maladies de la peau

Maladies auto-immunes

Résultats et interprétation

Sources :

  1. Ghoshal, U.C. etal. Thegutmicrobiotaandirritablebowelsyndrome: friendorfoe? IntJIn­ am 2012, 151085 (2012).
  2. Moyes, D.L. & Naglik, J.R. Mucosalimmunityand Candidaalbicansinfection. Clin DevImmunol 2011, 346307 (2011).
  3. Foster, J.A.& McVeyNeufeld, K.A. Gut-brainaxis: howthemicrobiomein­ uencesanxietyand depression. Trends Neurosci 36, 305-12 (2013).
  4. Liu, Z., Cao, A.T.& Cong, Y. Microbiotaregulationofin­ ammatoryboweldiseaseandcolorectal cancer. Semin Cancer Biol (2013).
  5. Murri, M. et al. Gut microbiota in children with type 1 diabetes di‑ ers from that in healthy children: a case-control study. BMC Med 11, 46 (2013).
  6. Toh, Z.Q., Anzela, A., Tang, M.L. & Licciardi, P.V. Probiotic therapy as a novel approach for allergic disease. Front Pharmacol 3, 171 (2012).
  7. Turner, N.D., Ritchie, L.E., Bresalier, R.S.& Chapkin, R.S. Themicrobiomeandcolorectalneoplasia: environmental modi ers of dysbiosis. Curr Gastroenterol Rep 15, 346 (2013).
  8. Qin, J. etal. Ametagenome-wideassociationstudyofgutmicrobiotaintype2diabetes. Nature 490, 55-60 (2012).
  9. Scher, J.U.& Abramson, S.B. Themicrobiomeandrheumatoidarthritis. NatRevRheumatol7, 569-78 (2011).
  10. Yoon, J.S. etal. E‑ ectofmulti-speciesprobioticsonirritablebowelsyndrome: arandomized, double-blind, placebo-controlled trial. J Gastroenterol Hepatol (2013).
  11. Cui, S.& Hu, Y. Multistrainprobioticpreparationsigni cantlyreducessymptomsofirritablebowelsyndromeinadouble-

blindplacebo-controlledstudy. IntJClinExpMed5,238-44(2012).