Atrophie vulvo-vaginale

Atrophie vulvo-vaginale

Le traitement par Plasma Riche en Plaquette dit PRP est un traitement qui permet aux femmes ménopausées d’atténuer, voire éliminer pendant plus d’un an des douleurs lors des rapports sexuels. Le PRP est déjà utilisé comme vous pouvez le lire, entre autres, contre l’arthrose, lésions et inflammations.

Traitement par PRP

Lors de la ménopause, 45 à 67% des femmes souffrent d’inconforts liés à une atrophie vulvo-vaginale.  Ce syndrome peut être responsable de douleur, d’irritation, de sécheresse vaginale, de prurit, de dyspareunie (douleurs lors des rapports sexuels), de surinfection ou de saignements.

La sécheresse vulvo-vaginale est liée à la chute d’estrogènes lors de la ménopause. Cette diminution va avoir comme impact :

– une diminution de la qualité et de la quantité du tissu graisseux

– une diminution de la capacité de la vulve à retenir de l’eau (principalement lié à un déficit en acide hyaluronique).

– Une diminution de la quantité de collagène dans la muqueuse vulvo-vaginale.

Qu’est-ce que le PRP ?

Le Plasma Riche en Plaquette est déjà utilisé dans d’autres disciplines de la médecine (orthopédie, ophtalmologie, médecine esthétique).

Le PRP possède la capacité de reproduire les mécanismes naturels de la régénération cellulaire grâce à la libération de facteurs de croissance.

Voir sur le lien

Déroulement

La procédure se déroule sous anesthésie locale, elle ne provoque pas ou peu de douleurs.

Une prise de sang sera réalisée afin d’en extraire les plaquettes ensuite une anesthésie locale sera réalisée avant les injections. L’ensemble du processus peut durer une heure.

Recommandations

Aucuns médicaments contenant de l’aspirine ou des anti-inflammatoire ne pourra être prit 10 jours avant l’intervention.

La consommation de tabac peut affecter une bonne cicatrisation.

Avant toute procédure, une consultation en gynécologie sera proposée afin d’exclure les contre-indications au traitement.

Suite et complications

Comme il s’agit de tissue autologue il existe peu de complications décrites.

Il peut y avoir des réactions cutanées au niveau du site d’injection: hématomes, gonflements ou léger inconfort. Ceux-ci disparaissent dans les 3 semaines

En cas de douleurs n’hésitez pas à prendre du paracétamol 1 gr 3/Jour.

Si les douleurs persistent malgré l’antidouleurs n’hésitez pas à nous recontacter.

Une reprise du travail peut se faire dans les 3 à 4 jours.

Le RDV de contrôle est à une semaine après l’intervention puis à un mois et à 3 mois.

Combien de temps sont visibles les résultats ?

Les résultats sont durables entre 12 et 18 mois

Quand faut-il répéter le traitement ?

Il est souvent conseillé de répéter la procédure après un an.