Technique régénérative

Les techniques régénératives utilisées visent à stimuler l’auto-régénération
(Visage-cou-décolelté-main-autres zones spécifiques)

Une des techniques régénératives est la biostimulation. Notre défis en utilisant cette méthode  est d’utiliser autant que possible les propres ressources du patient.

L’autre technique régénérative utilisée au cabinet est l’utilisation de la lumière LED, celle-ci est développée dans l’onglet « Traitement par la lumière ».

La biostimulation en détail
Il s’agit d’ une technique régénérative à laquelle je tiens tout particulièrement car cela fait plusieurs années que je travaille dessus en y apportant le fruit de vingt années d’expérience et de pratique en médecine esthétique. Je suis le premier médecin en Belgique à avoir cru dans cette technique anti-âge aussi bien d’un point de vue curatif que préventive.
La biostimulation est la régénération dermique et un traitement volumétrique qui permettent de restaurer courbes et volumes du visage.

Une étude parue dans le magazine Médecine Esthétique est disponible sur ce lien.

La biostimulation, méthode médicale, a pour objectif de régénérer la peau et les tissus conjonctifs altérés par l’âge ou un traumatisme. Les rides, les taches pigmentaires et  le relâchement des tissus, les peaux dévitalisées, plissées et déshydratées constituent les cibles de prédilection de cette nouvelle technique. La méthode convient aussi parfaitement dans la prévention du vieillissement.

La particularité de cette technique 100% autologue, est qu’elle offre une alternative plus qu’intéressante pour vieillir avec grâce et harmonie. Entièrement naturelle, donc sans risque d’allergie, elle se déroule sous anesthésie locale et en ambulatoire. En plus cette nouvelle technique issue des dernières recherches en matière de régénération de tissus a l’avantage de combiner des cellules adultes matures, des cellules souches adultes et des activateurs de différenciation cellulaire ayant pour origine le corps même du patient.

En savoir plus sur cette technique anti-âge proposée  par le centre de Bionomie
Appelez dès aujourd’hui le cabinet au 02 354 70 24

Lire la suite

Sous anesthésie locale, prélèvement de 20 cc de tissu sous-cutané au niveau de la zone trochantérienne (région des fesses et de la culotte de cheval) ou abdominale. Ce tissu particulièrement riche en cellules graisseuses contient entre autre des cellules souches mésenchymateuses. En fait, les cellules souches adultes sommeillent dans les différents tissus dans l’attente d’être stimulées afin de réparer les tissus endommagés. Les facteurs de croissance contenus dans les plaquettes sanguines agissent comme facteur déclenchant la différenciation cellulaire. Enfin, il faut savoir que le tissu graisseux est très riche en cellules souches, et par ailleurs très accessible. Prélèvement sanguin afin de préparer les différentes solutions autologues telles que le plasma, le plasma enrichi en plaquettes, une solution de facteurs de croissance et enfin une solution de thrombine. On procède à une étude morphologique de la patiente et après avoir déterminé les pertes de volume et des courbes, on passe au traitement de comblement en suivant minutieusement plan par plan les différentes zones anatomiques et en respectant leur influence mutuelle sur le vieillissement cutané du visage.

Les différentes solutions, toutes préparées à l’aide des propres cellules et tissus du patient seront injectées en fonction de leur densité et propriétés afin de régénérer les différents tissus de la peau. La dernière étape concerne la peau elle-même qui sera revitalisée grâce au plasma sanguin riche en nombreux éléments (vitamines, oligoéléments, anti-oxydants et hormones diverses). La patiente aura l’occasion de retourner chez elle avec son propre sérum personnalisé et enrichi. C’est ce qui fait que ce traitement est unique et réellement personnalisé. La particularité de cette technique 100% autologue, est qu’elle offre une alternative plus qu’intéressante pour vieillir avec grâce et harmonie. Entièrement naturelle, donc sans risque d’allergie, elle se déroule sous anesthésie locale et en ambulatoire. En plus cette nouvelle technique issue des dernières recherches en matière de régénération de tissus a l’avantage de combiner des cellules adultes matures, des cellules souches adultes et des activateurs de différenciation cellulaire ayant pour origine le corps même du patient.

Quel est l’intérêt ?

SECURITE : c’est un produit 100% biocompatible : risque d’intolérance limité ! EFFICACITE : les plaquettes ont des vertus revitalisantes exceptionnelles connues et utilisées depuis de nombreuses années en chirurgie réparatrice. Ce sont des cellules vivantes qui vont recréer du tissu vivant là où elles sont injectées. SIMPLICITE : il suffit d’un prélèvement sanguin et tissulaire. Pour qui ? Dès que le besoin se fait sentir. La perte des courbes et des volumes s’observe dès l’âge de 20 ans. Le traitement peut aussi se faire à titre préventif ou pour modifier la forme ou une courbe du visage afin de tendre vers l’harmonie et la cohérence. Les patients(es) ont entre 20 et 65 ans, néanmoins les effets sont plus spectaculaires chez les patient(e)s jeunes et respectant une bonne hygiène de vie.

Pourquoi choisir cette méthode? Parmi les raisons qui incitent les patients(es) à recourir à cette nouvelle méthode, je dirai essentiellement la connaissance de son existence, le refus de recourir à une intervention chirurgicale et d’utiliser des produits synthétiques en tout genre qui inondent le marché de l’esthétique. Bref, je dirai qu’il s’agit d’une technique en accord avec les dernières découvertes scientifiques et beaucoup plus respectueuse du monde du vivant. Elle s’associe dans ce cas à un véritable «lifting biologique». Dans la majorité des cas, c’est l’ensemble du visage qui est traité.

Mais parfois des zones anatomiques isolées peuvent être traitée isolément. On peut aussi envisager de traiter la surface de la peau. Dans ce cas, on utilise un «dermaroller» qui me semble plus efficace que la mésothérapie à l’aiguille. Les produits utilisés sont essentiellement issus du plasma. Source de minéraux et vitamines autologues et donc plus assimilables que les produits synthétiques disponibles sur le marché. Les cernes représentent une excellente indication. La meilleure à ma connaissance. Car elle permet non seulement l’augmentation de la densité des tissus, mais aussi la coloration de la peau s’améliore. Le traitement de cette zone du visage est essentiel, car les effets de l’âge se fait essentiellement sentir à cette endroit. Certaines personnes sont aussi génétiquement prédisposées. Voilà assurément une technique prometteuse pour ce qui à ce jour n’offrait aucune alternative réellement efficace dans le traitement des cernes. Les mains, tout comme le cou et le décolleté sont aussi d’excellentes indications.

Pour les cheveux, on enregistre des résultats étonnants, à la fois dans le traitement des alopécies androgèniques mais aussi dans le pelades parfois anciennes. La technique est dans ce cas différente de ce que l’on propose couramment. Des séances répétées à 2 semaines d’intervalle semble accélérer la repousse des cheveux en attendant l’adjonction de cellules souches? Des recherches récentes dans ce domaine semble montrer que la calvitie n’est pas du à l’absence de follicules pilleux mais au contraire le manque de facteurs de croissance capable d’aller réveiller les cellules souches présentes dans le bulbe des follicules pileux.

A quel rythme? Habituellement, en ce qui concerne la revitalisation complète du visage, le nombre de séance se limite à deux séances espacées de 4 à 6 semaines. Chaque traitement prend deux heures. Dans les cas plus résistants en général les patient(e)s plus âgé(e)s, çàd au delà de 50 ans, une troisième séance peut s’avérer utile. Une fois que le greffon a pris vie, l’effet peut persister pendant des années (entre 3 et 7 ans). Je recommande néanmoins un «touch-up» annuel car le vieillissement continue à évoluer.

Effets secondaires: Tout de suite après, on note un gonflement des tissus et une possibilité d’ecchymoses dans la région péri-orbitaire (autour des yeux) et bucco-mentonniere (autour de la bouche). Le risque d’hématome est exceptionnel. Les gonflements diminuent fortement après 48 heures. Le maquillage est autorisé après 24 heures.

Précautions particulières : Possibilité de prendre de l’arnica 48 h avant l’intervention de même qu’une couverture antibiotique à titre préventif.

Ce message est également disponible en : Néerlandais Anglais