Cellules de la fraction vasculo-stromale

tissu adipuexCellules de la fraction vasculo-stromale

L’utilisation principalement des cellules de la fraction vasculo-stromale

Le tissu adipeux peut être blanc, beige ou brun en fonction de son contenu en mitochondries qui constituent les petites centrales énergétiques de la cellule. Le tissu adipeux brun beaucoup plus riche est aussi le moins abondant. Des études semblent démontrer que la restriction calorique de même que la cryothérapie du corps entier ont la possibilité de transformer les cellules du tissu adipeux blanc en brun. Il possède d’importantes propriétés sécrétrices que nous n’aborderons pas ici.

Le tissu adipeux a la particularité d’être abondant et facile à prélever. Nous n’utilisons que les cellules de la fraction vasculo-stromale en cabinet privé. Celle-ci se compose de deux parties comme son nom l’indique, une fraction stromale et l’autre hématopoiétique.

Jusqu’à présent on pensait que les cellules hématopoiétiques étaient issues de la moëlle osseuse. Aujourd’hui la recherche semble dire qu’elles existent aussi au sein du tissu adipeux. Il s’agit de mastocytes, dont le rôle apparait de plus en plus important dans la réponse immunitaire. Ces mêmes mastocytes pourraient représenter une source importante de nouvelles réponses thérapeutiques aux maladies immunitaires telles que le diabète, l’osteoarhrite etc….

cellules souchesImportance du tissu adipeux

Chez les obèses, l’hypertrophie de la graisse viscérale est le siège d’une inflammation chronique ténue, responsable du taux de morbidité élevé. Associé bien souvent à un Syndrome métabolique il est bien souvent accompagné d’une résistance à l’insuline avec tout le cortège de réactions en cascade qu’il entraîne. D’un point de vue histologique, le tissu adipeux est le siège de nombreuses zones ischémiques du à la difficulté d’irriguer l’ensemble des adipopcytes qui  finissent par se nécroser faute d’oxygène.

En plus le tissu graisseux est la zone de prédilection de nombreuses toxines.

Le sucre est un des plus gros fléau de notre siècle et la diabésité qui s’en suit, une des maladies les plus sous-estimés. La graisse viscérale conditionne notre potentiel santé.

D’un autre côté, le tissu adipeux grâce à sa fraction vasculo-stromale représente une fontaine de molécules capable d’intervenir dans les processus régulateurs de notre homéostasie allant même jusqu’à favoriser des mécanismes d’autorégénération.

Dans le tissu adipeux, on trouve des adipocytes matures et la fraction vasculo-stromale.

Le stroma, n’est autre que la matrice, constituée essentiellement de collagène, fibroblastes et vaisseaux. Autour des vaisseaux se trouvent des niches de cellules mésenchymateuses. La notion même de» niche «est importante car elles constitue une unité fonctionnelle essentielle. C’est leur milieu ambiant. La niche décode l’ensemble des informations venant de toute part et organise la différenciation des péricytes en cellules mésenchymateuses.

Les cellules mesenchymateuses

Elles ont une double caractéristique, celle d’être immunomodulantes et leurs trophicités. Elles sont adhésives au plastique.

Dès que la cellule mésenchymateuse est stimulée, elle libère des «exosomes» qui sont des petites vésicules à double membranes tout comme nos cellules. Ces vésicules contiennent une série de cytokines (facteurs de croissance) de même que des fragments d’ARN. Lorsqu’elles fusionnent avec les cellules cibles, elles libèrent leur contenu et s’en suit toute une série de réactions, dont certaines aboutissent à la différenciation des cellules pro-génitrices.

Une cellule mésenchymateuse a cette capacité de donner des cellules de la lignée mésodermique, c’est à dire, des adipocytes, fibroblastes, osteoblastes, chondroblastes  et myocytes de même que des cellules contractiles du myocarde.

Quels traitements pour l’avenir?

Les cellules de la fraction vasculo-stromale semblent promises à un bel avenir car elles sont abondantes et facilement accessibles. En plus elles sont douées de plasticité et sont capables d’initier les processus complexes de régénération tissulaires moyennant un environnement optimale. L’importance des mitochondries de même que du métabolisme redox conditionne la qualité du résultat.

La fraction vasculo-stromale du tissu adipeux ouvre des possibilités thérapeutiques qui ne sont encore qu’à l’aube des découvertes scientifiques même si plus de 1000 publications existent déjà dans des disciplines aussi variées que la cardiologie, la traumatologie, l’orthopédie la neurologie etc…

En médecine esthétique, je pratique la biostimulation qui fut l’objet d’une thèse à l’université de Barcelone depuis plus de 8 ans avec des résultats encourageants.  Aujourd’hui d’autres indications apparaissent telles que le traitement de la calvitie ou encore comme arme anti-âge tout simplement. La médecine régénérative commence à être de plus en plus pratiquée avec des succès divers. Le seul inconvénient, son coût encore élevé dû aux infrastructures nécessaires mais aussi l’approche multidisciplinaire qu’elle impose afin de mettre toutes ses chances de son côté pour un résultat optimale.

Que faire pour augmenter la potentialité des cellules injectées?

Devenir acteur de sa propre santé et agir sur les différents paramètres permettant d’optimaliser l’équilibre acido-basique et le métabolisme redox. Par ailleurs afin de soutenir l’ensemble des réactions induites par toutes ces cellules, il nous faut aussi de nombreuses mitochondries, génératrices de molécules d’ATP.

Protocole opérationnelle standard d’obtention de la fraction vasculo-stromale du tissu adipeux autologue activé. (cliquez pour téléchargez le PDF)

Mise en garde

La thérapie par cellules souches adultes dérivées de la fraction vasculo-stromale du tissu adipeux fait partie aujourd’hui de l’arsenal thérapeutique du médecin. Cependant elle ne rentre pas encore dans «les normes de soins». Il est important de signaler que les traitements effectués à partir de la FVS n’a pas été évaluée ni approuvée par la FDA (Food & Drug Administration des USA) ni la CE.

La science du traitement aux cellules souches adultes est dans la phase précoce et pour la majorité des maladies ou indications médicales, aucun essai clinique prospectif, randomisé ni étudié à long terme n’a encore été effectué, de ce fait, aucune garantie de sécurité ou d’efficacité ne peut être donnée ou n’est implicite.

Pour compléter votre information consultez la page « consentement éclairé »

Ce message est également disponible en : Anglais