Santé et pollution

Aujourd’hui nous avons des preuves que la pollution altère la santé.

Que ce soit la pollution environnementale ou la pollution à l’intérieur de nos habitations, maison ou bureau, elle préoccupe et surtout concerne tout le monde. Personne est à l’abri de ses méfaits car on sait aujourd’hui qu’elle peut provoquer et altérer la santé générale.

Pour le tarif  du bilan de l’habitation, cliquez ici

Consultez également l’article « Mefions-nous des GSM »

Qualité de l’air
Ces dernières années, la qualité de l’air à l’intérieur des locaux et l’impact potentiel de la contamination de l’air intérieur des bâtiments font l’objet de nombreuses études pour leur effet probable sur la santé.

Une vie à l’intérieur
Nous passons beaucoup de temps à l’intérieur des bâtiments (entre 70 et 95%), entre le domicile, l’école ou le bureau. Or ces milieux ne sont pas dénués de polluants et les bâtiments sont de plus en plus isolés sur le plan thermique, ce qui ne permet pas les échanges d’air entre intérieur et extérieur.

Pollution intérieure
Par ailleurs, l’industrie chimique en constante évolution, a mis sur le marché des milliers de nouveaux composés dont on connaît peu ou mal les effets sur la santé. L’air intérieur est de plus en plus souvent chargé de substances chimiques polluantes, parfois davantage que ne l’est l’air extérieur, ce dont nous n’avons bien souvent pas conscience.

Augmentation des allergies
Si l’air extérieur ne pénètre pas dans les locaux par manque de ventilation, il ne peut diluer les polluants, et l’air vicié ne s’échappe donc pas vers l’extérieur. Les polluants généralement retrouvés dans l’air intérieur des bâtiments sont responsables d’effets nocifs. La présence de ces substances chimiques est une des causes de l’augmentation importante des allergies, surtout chez les enfants. Elles peuvent également contribuer à provoquer des irritations de la peau, du nez, de la gorge, des yeux ou sont la cause d’eczéma, d’asthme, de troubles de l’équilibre ou de l’appareil digestif. Certaines peuvent porter atteinte à la fertilité ou au fœtus. D’autres encore sont cancérigènes.

Une pollution qui touche tout le monde
Il y a cependant une incertitude quant aux concentrations ou aux périodes d’exposition nécessaires pour induire des problèmes de santé spécifiques. Les personnes réagissent d’une manière différente à l’exposition aux polluants de l’air intérieur des bâtiments en fonction de leur âge, sexe, maladies…

Article écrit par Anita Devroye, Eco-conseillère santé-environnement

lire la suite